creer-sa-maison.com
matériaux de couverture
Ma Maison BBC

Les matériaux de couverture

Il existe de très nombreuses solutions de couverture (en bois, en pierre, en métal, en plastique, en fibro ciment, en béton..), mais deux principales en maison individuelle : la tuile et l’ardoise. Les fabricants de matériaux de couvertures offrent de plus en plus de solutions

La tuile

La tuile peut être en terre cuite, comme le veut la tradition, ou en béton. Il n’y a pas de grandes différences entre ces deux matériaux, tout est affaire de préférence et de sensibilité. La tuile terre cuite est un peu plus coûteuse (environ 20 %), mais sa tenue dans le temps est réputée meilleure que celle de la tuile en béton. La terre cuite prendra avec le temps une patine qui fera évoluer son esthétique, mais sans l’altérer. La tuile émaillée, aux couleurs plus éclatantes, présente en outre l’avantage de résister au développement des végétaux. Il faut noter que les produits en béton ont beaucoup évolué ces dernières années et que leur résistance aux UV est meilleure qu’auparavant, de sorte que la couleur tient plus longtemps. Attention, les tuiles en béton sont plus lourdes que celles en terre cuite. Si vous remplacez les secondes par les premières, faites vérifier par le couvreur que la charpente est à même de supporter ce surpoids.

Il existe des tuiles plates, des tuiles à emboîtement (avec des variantes régionales) et des tuiles canal, en demi-cylindre. Ces différents produits correspondent à des zones géographiques précises, où ils se sont imposés en raison du climat (charges neigeuses, vent, intempéries, ensoleillement…).

L’ardoise

L’ardoise, issue du schiste ardoisier, est présente dans de nombreuses régions françaises (façade ouest, Normandie, Picardie) ainsi que sur bien des bâtiments cossus. Elle est fixée à l’aide de crochets. Sa durée de vie est plus longue que celle des tuiles. Attention, de nombreuses ardoises posées tout au long du 20e siècle contiennent de l’amiante. Leur dépose nécessitera l’intervention d’une entreprise spécialisée.

Le fibro-ciment

Le fibro-ciment, inerte et réagissant très bien en cas d’incendie, a longtemps été utilisé en toiture. Jusqu’à une période récente, il contenait de l’amiante, de sorte que la dépose d’une toiture en fibro-ciment nécessite l’intervention d’un professionnel, qui travaillera en sécurité et traitera comme il se doit les anciens matériaux. Le fibro-ciment exite toujours dans le commerce, désormais sans amiante. Il se présente sous la forme de plaques ondulées ou de pièces imitant l’ardoise. Peu coûteux, il est notamment utilisé pour couvrir des garages ou des locaux secondaires.

Les bardeaux et shingles

La couverture peut aussi être réalisée en bardeaux ou shingles. Les plus courants sont constitués d’un feutre revêtu de bitume et renforcé par des fibres de verre. Ces produits peu coûteux ont aussi une durée de vie moindre (une vingtaine d’années). Ils ressemblent assez à des ardoises et présentent l’avantage de pouvoir être mis en œuvre sur des toitures à faible pente (à partir de 20°, avec une sous-couche d’étanchéité). Ils peuvent être soit agrafés sur des panneaux, soit posés comme des ardoises, à l’aide de crochets. Le bardeau d’acier, plus léger, peut être installé par-dessus une toiture existante. Ces plaques s’assemblent entre elles par les quatre faces, ce qui crée une toiture très robuste, précieuse dans les régions d’intempéries violentes. D’autres solutions, en cuivre ou en alu, présentent les mêmes caractéristiques techniques.

Autres articles

Pourquoi les bruits s’invitent chez moi ?

Irene

Comment éclairer votre jardin ?

Irene

Construire sa maison en bois

Irene

Le vitrage et la menuiserie

Irene

Les équipements de la surélévation

Irene

7 idées de cadeaux lumineuses

Irene