creer-sa-maison.com
chapes de ravoirage
Je construis

Que savoir sur les chapes de ravoirage ?

De nombreux éléments importants interviennent dans la construction d’une maison. Parmi ceux-ci, vous retrouvez les chapes de ravoirage. Elles sont très utilisées de nos jours, pour les nombreux avantages qu’elles présentent. Il s’agit de bénéfices sur le plan économique, esthétique et bien d’autres. En dehors de ces avantages, découvrez à travers cet article leur composition, utilité et comment s’effectue la pose.

Composition d’une chape de ravoirage

La chape de ravoirage est principalement composée de mortier. Ce dernier est fait de ciment, de sable et d’adjuvants. Ils améliorent les caractéristiques du matériau. Cependant, le mortier est peu dosé en liant. Il est dit « auto-nivelant », car il permet de noyer un certain nombre d’éléments dans le sol. Il s’agit particulièrement des gaines et des conduites. Par ailleurs, une chape de ravoirage peut être réalisée à partir de plusieurs types de mortiers. Il peut s’agir de :

  • Un mortier maigre traditionnel ;
  • Un mortier fluide auto-lissant ;
  • Un mortier allégé.

Ce qui en fait une chape légère et facile à couler.

Utilité d’une chape de ravoirage

La chape de ravoirage est d’une meilleure utilité, comparativement aux chapes traditionnelles. Elle permet :

Une mise à niveau du sol

La couche de mortier qui compose la chape de ravoirage est généralement déposée sur la dalle béton d’une maison. Ce qui permet d’aplanir sa surface pour y poser tout type de revêtement de sol. Il peut s’agir du carrelage, du parquet, de la moquette, etc. Ce type de chape est donc d’une grande utilité dans le cas d’une rénovation.

L’installation de fils électriques de gaines et de système de chauffage

La chape de ravoirage a aussi le pouvoir d’accueillir et enrober des canalisations de plomberie, des gaines et un système électrique. Selon la norme française DTU 52.1 P1-2, l’utilisation de ce type de chape est particulièrement obligatoire en cas d’installation d’un plancher chauffant ou solaire. Il permet de positionner les tuyaux et les gaines où circule le fluide caloporteur pour les planchers solaires, l’eau pour les planchers à eau chaude. Mais aussi de positionner les câbles pour les planchers chauffants électriques. Cependant, la chape de ravoirage doit avoir une épaisseur minimale de 4 cm en fonction du système de chauffage.

L’amélioration de l’isolation thermique et acoustique

Une chape de ravoirage est jusqu’à 5 fois plus isolante qu’une chape de béton classique. Elle peut aussi être additionnée d’une couche d’isolant thermique et acoustique.

Les avantages d’une chape de ravoirage

La chape de ravoirage présente une multitude d’avantages. Parmi ceux-ci, vous retrouvez :

  • Une garantie de surface bien nivelée ;
  • Une meilleure couverture de toutes les canalisations de plomberie ainsi que des gaines électriques ;
  • Une livraison rapide ;
  • Une pose simple ;
  • Un séchage rapide ;
  • Une grande légèreté idéale ;
  • Une faible perte lors de la mise en place, etc.

En dehors de ceux-ci, vous retrouvez de nombreux autres avantages très intéressants. Cependant, pour en bénéficier, il faut une bonne mise en place de la chape de ravoirage.

Mise en place d’une chape de ravoirage

Pour la conception de la chape de ravoirage, si vous disposez des aptitudes et compétences nécessaires, vous pouvez le faire vous-même. Dans le cas contraire, il est indispensable de vous tourner vers un professionnel agréé. Ce dernier doit disposer de toutes les accréditations pour réaliser ce type d’ouvrage. Avant et pendant le travail, vous devez aussi veiller à ce qu’il prenne toutes les précautions nécessaires.

Pour la pose proprement dite, il devra se servir principalement d’une pompe à mortier. Elle sert à disposer la chape. Mais, avant cela, l’artisan doit procéder à une mise en place de deux points essentiels. Il s’agit de l’humidification totale du support ou de toute la pièce concernée et la fixation de tous les tuyaux et gaines à l’aide de câbles. Une fois ces formalités remplies, la réalisation de la chape peut commencer.

D’abord, il faut préparer la surface à enrober. Ensuite, vous retrouvez les prises de mesure du local. Il s’agit de celles de la hauteur des murs et de l’épaisseur de l’isolant. Puis, vient le calcul du volume de chape nécessaire pour couvrir toute la pièce. Par ailleurs, il est important d’effectuer une pose de film polyane pour empêcher les remontées d’humidité et les fissures. Enfin, vous avez la disposition du treillis de carreleur sur le film ou l’isolant et l’installation de la chape.

Autres articles

Professionnels de la construction : quels avantages à utiliser la perspective 3D ?

administrateur

L’ardoise amène un cachet supplémentaire aux habitations

Journal

Comment choisir son modèle de maison ?

Journal

Pourquoi faire construire votre maison en bois ?

Journal

Quelle menuiserie pour vos fenêtres ?

Journal

Concrétisez rapidement la construction de votre maison !

Journal