creer-sa-maison.com
construction de maison
Ma Maison BBC

Déroulement du chantier de construction de votre maison

La construction d’une maison individuelle se fait étape par étape. L’ordre de construction est le plus souvent fixé dans les prescriptions propres à chaque corps d’état : les DTU. Ils précisent à les stades d’avancement des travaux.

Ces étapes de construction ne sont mentionnées qu’à titre indicatif car certains modes constructifs tels que la construction à isolation répartie, construction bois ou à ossature peuvent modifier ce déroulement conventionnel.

Le permis de construire

C’est le point de départ du chantier. Il faut généralement deux mois pour l’obtenir, le temps que les autorités locales examinent la compatibilité du projet de construction avec les règles d’urbanisme.

Il est complété, lorsque les travaux de construction démarrent, par une déclaration d’ouverture de chantier, qui n’est qu’un formulaire déposé en mairie.

Le terrassement

C’est la première opération véritable du chantier. La maison est fictivement implantée sur le sol, et un tracé est effectué pour marquer la position avant de creuser, à une profondeur qui dépend des fondations nécessaires.

Un dispositif d’évacuation des eaux peut, selon les régions, être déjà nécessaire à ce stade du projet de construction pour éviter l’inondation de la zone.

Un chantier de construction bien organisé se voit dès le démarrage. Vous pourrez vérifier que l’entreprise avance méticuleusement, que des zones sont prévues pour chaque matériau, que les chemins d’accès sont correctement aménagés.

C’est un excellent indicateur de sérieux.

Les fondations

Les fondations sont ensuite coulées sur le terrain terrassé. L’opération est assez rapide, mais chaque élément doit présenter les caractéristiques de résistance établies par le bureau d’études, l’architecte ou le constructeur.

Dalles et maconnerie

C’est à ce stade du projet de construction que l’on place les canalisations.

Elles sont recouvertes de cailloux pour la stabilisation (un hérisson). Le film en polyane recouvre le hérisson, pour éviter les remontées d’humidité.

La dalle de béton est alors coulée.

Dans le cas d’un vide sanitaire, la première dalle sera coulée sur un plancher poutrelles/hourdis. En tous les cas, le plancher bas se doit d’être isolé pour être conforme à la réglementation thermique.

Les murs peuvent être montés, soit en éléments maçonnées (blocs, briques…), soit en ossature.

A hauteur d’étage, sont réalisés les planchers intermédiaires, avec des poutres (béton, bois, acier). C’est à ce stade de la construction que sont réalisés les conduits de fumée.

Dans une maison bois, l’ossature est d’abord installée, puis les panneaux de contreventement mis en place.

Charpente et couverture

Pour clore le gros oeuvre de la construction, il faut que le bâtiment soit mis hors d’eau. La charpente est placée sur la structure réalisée. Elle est généralement industrielle (fermettes), mais peut être réalisée à l’ancienne (ferme centrale) dans les constructions de caractère.

La couverture (tuile, ardoise…) est ensuite mise en oeuvre sur la charpente, dimensionnée pour le matériau qu’elle doit accueillir. Les ouvertures prévues pour les fenêtres de toit sont temporairement obturées, pour éviter toute entrée d’eau dans le bâtiment en construction.

Menuiseries

Il faut alors procéder à la mise hors d’air, c’est-à-dire à la pose des menuiseries. Elles resteront protégées par un film jusqu’à la fin du chantier de construction, pour éviter d’être détériorées.

Finition extérieure

A ce stade, les travaux extérieurs peuvent démarrer : application d’un enduit, pose d’un bardage… Si la maison en construction est isolée par l’extérieur, les deux opérations seront conduites simultanément.

Chape

Lorsque la maison  est mise hors d’eau et hors d’air, il faut couler la chape sur la dalle. Elle accueillera le revêtement de sol final. Elle peut aussi inclure un plancher chauffant ou rayonnant électrique.

Isolation et doublage

La pose de l’isolant peut démarrer. Dans les maisons très performantes, déjà au niveau de la prochaine réglementation thermique, l’isolant est posé sur des rails spécifiques, qui accueillent une membrane d’étanchéité à l’air avant la plaque de plâtre.

Passage des gaines

L’électricien et le plombier ont un certain nombres de tuyaux et de câbles à faire circuler dans la maison. Traditionnellement, ils faisaient des saignées dans les murs. Cette pratique est appelée à disparaître, pour éviter toute déperdition d’air et donc tout pont thermique. Des équipements spécifiques existent pour faire traverser les gaines. Il s’agit de boîtiers en caoutchouc, étanches à l’air, positionnés sur la membrane d’étanchéité.

Plomberie chauffage sanitaires & électricité

L’ensemble des équipements chauffage, sanitaires et électriques sont mis en place et sont raccordés aux réseaux.

Sols, plafonds, murs

Lorsque l’isolation et le doublage sont réalisés, il ne reste plus que la finition. Il faut :

  1. commencer par les plafonds,
  2. puis les murs,
  3. puis les sols.

Dans la construction pavillonnaire, cette étape est souvent laissée au client, pour réduire les coûts et lui laisser le choix de sa décoration intérieure.

La réception des travaux

A l’issue des travaux de construction, vous devrez signer un procès-verbal de réception, en présence de l’entreprise. Ce document marque le point de départ de la garantie décennale. Si vous faites part de réserves acceptées par l’entreprise, celle-ci devra régler ces derniers détails pour pouvoir exiger le paiement intégral du chantier.

Autres articles

Ouvertures et escalier d’accès aux combles

Irene

Quel simulateur d’économies d’énergie choisir ?

Irene

Le confort visuel

Irene

actis – La fibre de bois, pour une maison saine et bien isolée

Irene

Une nuit entre mer et maquis dans une chambre au parfum d’exotisme

Irene

Rénovation : quel chauffage choisir ?

Irene