creer-sa-maison.com
norme de mise à la terre electrique
Vie Pratique

La norme de mise à la terre : un guide complet pour garantir la sécurité électrique

Rate this post

La norme de mise à la terre est essentielle pour garantir la sécurité électrique de votre installation. Connaissez-vous les points clés à prendre en compte pour vous assurer que tout est correctement mis à la terre ? Dans cet article, nous vous présenterons un guide complet sur cette norme cruciale. Découvrez comment fonctionne la mise à la terre, pourquoi elle est si importante et quels sont les principaux éléments à vérifier pour être en conformité avec la norme. Ne négligez pas votre sécurité électrique et plongez dans notre guide complet dès maintenant !

Qu’est-ce que la mise à la terre et pourquoi est-elle importante ?

La mise à la terre est une procédure essentielle à la sécurisation de nombres d’installations électriques. Il s’agit en effet d’équiper les installations d’un conducteur relié à un point précis du sol. Cela permet l’accumulation de charges électriques nocives pour l’homme et les appareils qui se trouvent sur le moyen de terre. Ce moyen de terre permet aussi d’amener au sol le potentiel élevé issu des surtensions telles que celles engendrées par les effets atmosphériques.

La norme NF C 15-100 définit très précisément les conditions techniques auxquelles doivent répondre toutes installations électriques et notamment la mise à la terre. Elle définit entres autres, le type et la section des câbles, le diamètre des conducteurs, et la valeur maximale de la résistance de terre. Par ailleurs, elle impose certaines mesures destinées à assurer l’étanchéité et la protection des appareils contre les courants vagabonds.

Ensuite, elle définit les moyens nécessaires à l’accomplissement des tests et contrôles afin que le système soit conforme aux exigences imposées par cette norme, qui offre ainsi une garantie supplémentaire à l’utilisateur final. Enfin, elle définit certaines spécifications supplétives proposant des solutions particulières pour les configurations complexes ou ayant besoin d’un traitement spécifique.

Les différents types de mises à la terre

Il existe différents types de mises à la terre qui sont chacune caractérisée par des caractéristiques technico-juridiques. Dans le cadre d’un projet électrique, il est donc important de respecter les normes en vigueur. Elles permettent de s’assurer que les installations sont conformes et garantissent la sécurité des utilisateurs.

Mise à la terre des circuits

La mise à la terre des circuits électriques est une procédure de sécurité. En effet, elle consiste à relier le conducteur neutre du circuit et le tableau général par un unique câble. Cette pratique détermine une sorte de canal de décharge entre le point zéro du réseau et la terre. Elle a pour objectif principal d’amener le courant vers un point dont la tension est nulle.

Mise à la terre d’un appareil

La mise à la terre d’un appareil consiste quant à elle à relier le boîtier métallique de l’appareil et un système de mise à la terre. Cette technique a pour but principal de réduire au maximum les risques d’accidents. Si du courant arrive sur le boîtier, la mise à la terre permet alors son élimination. Dans ce cas, l’appareil ne subit pas de dommages et l’utilisateur n’est pas exposé aux risques.

Mise à la terre globale

Enfin, la mise à la terre globale, aussi appelée « mise à la terre générale » ou « masse » permet une liaison entre tous les points accessibles du bâtiment. Elle prend en considération toutes les masses métalliques susceptibles de recevoir une tension et doit impérativement être reliée au point zéro du tableau général. La mise en place d’une telle installation est donc obligatoire afin d’assurer une protection complète.

Les normes de mise à la terre à connaître

La mise à la terre est un phénomène physique qui consiste à relier un système électrique à un conducteur de terre. Elle permet de créer une liaison effective entre le système et la masse pour faciliter l’écoulement des courants de défaut et de courts-circuits. Pour assurer le bon fonctionnement des installations, il est important de respecter les normes en vigueur.

EN 62423 (réglementation européenne) décrit les spécifications permettant d’assurer une mise à la terre optimale et sûre. Il s’agit d’une norme exigée pour tous les appareils et systèmes électriques, quelle que soit leur taille. La directive souligne l’importance de bien connecter le matériel à la terre afin d’empêcher la propagation des champs électriques, éviter des contraintes mécaniques ou encore protéger contre les surtensions.
NF C 15-100 est une norme française qui détermine les conditions d’utilisation et l’emplacement des matériels électriques à installer dans un bâtiment ou sur une parcelle. Elle présente le niveau minimal de sécurité à respecter pour joindre les différents équipements afin d’assurer la protection des personnes et des biens contre les différents risques encourus par l’utilisation des installations électriques.

IEC 60364 est une norme consacrée aux installations électriques basse tension utilisant du courant alternatif ou continu avec une tension inférieure à 1000V entre phases ou 1000V en courant continu. Elle donne les principes fondamentaux pour réaliser une mise à la terre conforme aux normes techniques et légales.

Comment mettre en place une mise à la terre conforme aux normes ?

Les normes relatives à la mise à la terre s’appliquent à tous les systèmes de mise à la terre. Elles déterminent les exigences minimales pour l’implantation et le fonctionnement d’un système de mise à la terre. Ces normes doivent être respectées afin d’assurer une protection contre les courts-circuits et les décharges électriques. La norme NF C 15-100 impose des règles précises pour assurer le bon fonctionnement d’un système de mise à la terre conforme aux attentes en matière de sécurité électrique. Elle porte notamment sur les différents niveaux d’intensité admissibles, les différents types de connexions et les mesures à prendre pour assurer une continuité du circuit de terre. La norme NF C 15-100 définit également le type et le nombre de connexion nécessaire pour relier la terre aux équipements électriques ainsi que leurs caractéristiques générales.

Les avantages d’une bonne mise à la terre

Pour assurer la qualité des installations électriques, les normes NF C 15-100 et NFC 15-210 imposent une mise à la terre efficace et sécurisée. En effet, l’équipement de chaque installation doit être relié à la terre pour prévenir toute décharge électrique. Une mise à la terre optimale permet d’offrir plusieurs avantages dont voici quelques uns :

  • Protection contre les surtensions – le relais à la terre neutralise les surtensions et empêche ainsi toute destruction de l’installation.
  • Diminution du risque d’incendie – le personnel et les biens sont protégés car le courant qui peut provoquer un incendie est directement relié à la terre.
  • Haute résistance – la protection contre les court-circuits s’avère maximale grâce aux propriétés électroniques des matériaux isolants utilisés.
  • Amélioration du niveau sonore – les perturbations dues aux courants parasites sont réduites, ce qui permet une meilleure qualité audio.
  • Isolation supplémentaire – en cas de panne, le risque d’accident est fortement réduit si l’installation est reliée à la terre.
  • Protection des appareils sensibles – un câblage bien conçu garantit une alimentation de qualité et limite le risque de panne des dispositifs connectés.

Le contrôle et l’entretien régulier de la mise à la terre

La norme NF C 15-100 préconise un contrôle et une inspection réguliers d’un système de mise à la terre, pour s’assurer que celui-ci est conforme à ses exigences en matière de sécurité. En outre, le personnel chargé des inspections doit être qualifié pour garantir que les contrôles ne sont pas effectués de manière incorrecte ou irrégulière. Les contrôles réguliers permettent également de détecter rapidement tout dysfonctionnement et de prendre les mesures appropriées immédiatement. La mise à la terre doit être vérifiée chaque année pour s’assurer qu’elle est toujours en bon état et que tous les composants reliés à la terre sont installés correctement et fonctionnent comme prévu.

Autres articles

Les aides financières disponibles pour le dépôt d’une toiture amiante en 2023

Irene

Disjoncteur différentiel 30mA : Tout ce que vous devez savoir

Irene

Maîtrisez l’art de couper une arrivée d’eau en toute sécurité !

Irene

Tableau électrique : Tout savoir sur les normes, l’installation et les prix

Irene

Le duel des revêtements céramiques : le grès cérame contre le grès émaillé

Irene

5 astuces créatives pour dissimuler les tuyaux apparents dans votre salle de bain

Irene