creer-sa-maison.com
renover-son-systeme-de-chauffage
Ma Maison BBC

Installer ou rénover son système de chauffage, par où commencer ?

Les équipements de chauffage trouvent leur place dans un ensemble constitué de :

  • la structure et des murs extérieurs,
  • de l’isolation
  • et des menuiseries (portes, fenêtres).

La qualité de cet ensemble détermine les besoins de chauffage. Il faut donc analyser les qualités isolantes et d’inertie de la maison, mais aussi le potentiel des apports naturels et des énergies renouvelables comme le soleil, l’eau, l’air.

Diagnostic, évaluation, bilan

Pour conduire cette analyse, vous avez plusieurs possibilités.

Un simulateur de performance énergétique en ligne, vous donnera une première idée de votre situation. Nous en avons testé plusieurs, pour savoir lequel choisir, c’est ici : « Quel simulateur d’économie d’énergie choisir ? »

Vous pouvez également vous référer au diagnostic de performance énergétique (DPE) réalisé par un expert. Si vous avez acheté votre logement après le 1er novembre 2006, il est annexé à l’acte notarié. Il a le mérite de la lisibilité, avec deux notations : l’une pour les consommations énergétiques, l’autre pour les émissions de gaz à effet de serre. Ce diagnostic n’entre pas dans les détails.

Si vous connaissez parfaitement bien les caractéristiques techniques de votre maison (par exemple si c’est vous qui l’avez fait construire), vous pouvez acquérir un logiciel d’évaluation thermique . Vous entrerez, pas à pas, la surface, l’exposition, les matériaux, le mode de vie (nombre d’occupants, jours de présence par an…). A partir de ces renseignements, le logiciel calculera votre consommation réelle. En faisant varier un paramètre, vous verrez immédiatement le résultat. Des entreprises de bâtiment, dans le cadre des démarches ECO Artisan et Pros de la performance énergétique, proposent d’ailleurs ce service, avec des logiciels un peu plus élaborés que ceux utilisés par le grand public.

Enfin, pour une analyse exhaustive, vous pouvez faire appel à un bureau d’études thermiques (BET). Un ingénieur fera un bilan approfondi de votre habitation, puis formulera des préconisations. Le recours à cette prestation est obligatoire en cas de labellisation « Rénovation énergétique ».

Diminuer les besoins de chauffage

Quelle que soit la méthode retenue, elle vous permettra d’abord d’agir sur vos besoins de chauffage. En effet, l’énergie la moins chère et la moins polluante reste celle qu’on ne consomme pas.

En remplaçant vos fenêtres par un vitrage plus performant, en isolant vos murs extérieurs ou votre dalle, vous diminuerez la quantité d’énergie nécessaire. Vous pourrez alors vous tourner vers un appareil de la bonne puissance.

A l’inverse, si vous commencez par remplacer votre chaudière, puis que vous isolez la maison, vous risquez fort d’avoir acheté un appareil trop puissant ! En effet, une rénovation énergétique réduit considérablement les besoins.

Deux chiffres illustrent cette réalité : alors que la moyenne de consommation du parc existant de logements se situe aux alentours de 250 kWh/m².an en énergie primaire, une rénovation énergétique labellisée permet d’atteindre 50kWh/m².an. Un rapport de 1 à 5 !  Ce qui vous assure une meilleure valorisation de votre patrimoine pour l’avenir.

 Prendre en compte toutes les consommations

Dans cette analyse des besoins, ne vous en tenez pas au chauffage. La production d’eau chaude sanitaire (ECS) constitue un poste relativement important, qui doit être pensé en même temps que votre installation de chauffage, dans la mesure où beaucoup d’appareils servent à ces deux usages.

Par ailleurs, le rafraîchissement prend de l’importance. La climatisation à l’ancienne n’a plus le vent en poupe. L’heure est à des systèmes réversibles, une pompe à chaleur pouvant produire du chaud comme du froid pour alimenter un plancher chauffant-rafraîchissant. L’isolation thermique mais aussi le coefficient de conductivité thermique doit aussi présenter des qualités d’inertie pour éviter à votre maison de se réchauffer ou se refroidir trop vite.

Pensez à la régulation

Quel que soit votre type de chauffage, il existe des systèmes de régulation qui ajustent la production à vos besoins. Sur une installation ancienne, l’installation d’un thermostat permettra de franchir un premier palier d’économie. Ensuite, tout est possible, depuis une petite centrale qui coordonne l’ensemble des thermostats jusqu’à l’installation domotique dernier cri, qui pilote l’éclairage, l’ouverture des fenêtres, les volets roulants, les stores, le chauffage… (voir Electricité & domotique).

A noter que les chaudières récentes sont généralement équipées d’une régulation intégrée, permettant de programmer les plages d’absence, les heures où l’eau chaude sanitaire est nécessaire, les vacances prolongées

Autres articles

La cuisine un espace multifonction

Irene

Bienvenue à Campo Di Mare !

Irene

Aménagement des extérieurs et du jardin

Irene

Réalisez votre projet de décoration avec un pro !

Irene

Produire de l’énergie en toiture

Irene

6 questions pour bien refaire votre cuisine

Irene