creer-sa-maison.com
Fraîcheur d'été
Ma Maison BBC

Fraîcheur d’été

Depuis le début du vingtième siècle, les bâtiments sont conçus sans se préoccuper du confort estival. Pourtant, à cause du dérèglement climatique, les étés sont de plus en plus chauds. La tentation est grande d’utiliser un climatiseur pour compenser les défauts de conception des habitations. Pourtant ce système coûte cher et contribue au réchauffement climatique.

Solutions pour faire de la fraîcheur sans clim

La façade la plus touchée par le soleil estival : la toiture.

A midi, le soleil est au zénith et chauffe votre logement par le haut. L’isolation de la toiture est primordiale non seulement pour l’hiver mais aussi pour l’été. Privilégiez les isolants qui ont la capacité de stocker la chaleur et de la restituer avec un déphasage supérieur à 10h. Par exemple, la chaleur met 12 heures pour traverser 20 cm de fibre de bois dense.

La chaleur stockée dans l’isolant pendant la journée est restituée la nuit. Une bonne ventilation nocturne évacue ce surplus de chaleur tant que la température n’est pas trop élevée. Par contre, 20 cm de laine minérale de faible densité stockent la chaleur seulement pendant deux heures et demie. La laine minérale n’amortit pas la surchauffe et la chaleur entre rapidement dans le logement.

La fibre de bois, la ouate de cellulose et le liège sont les meilleurs matériaux pour se protéger des surchauffes estivales. Éviter les isolants en rouleau car leur densité est trop faible pour freiner le transfert de chaleur. Les laines minérales bas de gamme sont les moins efficaces. Installer un bon isolant sur une épaisseur de 30 centimètres permet d’obtenir un bon confort en toute saison. Lors de l’isolation de la toiture, il faut veiller à aménager une lame d’air ventilée sous la couverture (tuile, ardoise…) pour évacuer l’air chaud et réduire les risques de condensation. Sans cet aménagement, la température sous toiture peut s’élever à plus de 70°C et surchauffer le logement. La lame d’air doit faire de quatre à dix centimètres d’épaisseur pour être efficace. Il faut aménager des entrées d’air au bas du toit et poser des tuiles de ventilation en haut.

Les fenêtres et l’effet de serre

Les rayons du soleil traversent une vitre. Lorsqu’ils touchent l’intérieur de l’habitation, les rayons se transforment en chaleur. Celle-ci est bloquée derrière la vitre. C’est l’effet de serre. Ce phénomène est utile en hiver pour chauffer les logements mais problématique en été. Durant la saison chaude, il faut éviter que le soleil pénètre à travers les baies vitrées du logement. Les fenêtres situées au sud sont faciles à protéger car à midi, le soleil est haut dans le ciel. Une avancée de toiture, une pergola, un écran végétal ou un store suffisent à le bloquer sans perdre trop de lumière. Pour les fenêtres orientées à l’ouest et à l’est, il faut des volets ou des stores. A défaut, des rideaux ou des stores intérieurs apportent une réduction appréciable de la pénétration de la chaleur. La mise en place de volets roulants extérieurs sur les fenêtres de toit permet de protéger efficacement du soleil.

Les maisons en pierre et en terre sont toujours fraîches en été. Leurs murs massifs ont la capacité d’absorber beaucoup de chaleur. Ils ont une forte inertie. Si la chaleur pénètre à l’intérieur du logement, elle est rapidement capturée par les murs.

Les maisons isolées par l’intérieur ont peu d’inertie et protègent mal des surchauffes. Une fois que la chaleur est rentrée dans le logement, elle y reste à cause de l’isolation.

Dans ce type d’habitation, il faut apporter de la masse pour absorber la chaleur. Une dalle épaisse et des cloisons lourdes permettent d’apporter suffisamment d’inertie pour obtenir un bon confort estival. Avec une isolation par l’extérieur, l’inertie est bonne car les murs maçonnés sont à l’intérieur de l’enveloppe isolante. Ils peuvent capter la chaleur qui rentre dans l’habitation durant la journée et la destocker durant la nuit.

Attention aux apports internes de chaleur

La chaleur ne vient pas seulement de l’extérieur du logement. Elle provient aussi de nos activités. Le four, les ordinateurs, le sèche linge, les réfrigérateurs et les lampes produisent beaucoup de chaleur et augmentent l’inconfort.

Fraîcheur sans clim’

Si les travaux d’amélioration pour se protéger des surchauffes sont impossibles, il existe des alternatives à la climatisation. Un bon ventilateur améliore fortement le confort. Un drap humide installé à proximité d’une fenêtre ouverte ou d’un ventilateur apporte de la fraîcheur.

En effet, la réaction qui transforme l’eau liquide en vapeur absorbe de la chaleur. Arroser une terrasse aux abords de la maison peut faire baisser la température de plusieurs degrés sur ce même principe. Tant est si bien que vous disposiez d’une citerne à eau.

Autres articles

Le vitrage et la menuiserie

Irene

Réglementation pour le ravalement de façade

Irene

Quel crédit choisir pour ses travaux ?

Irene

Maisons économes – Partie 2

Irene

Les équipements de la surélévation

Irene

Les transactions de particulier à particulier

Irene