creer-sa-maison.com
home staging virtuel
Ma Maison BBC

La 3D au service du home staging virtuel

Le Home Staging virtuel, vous connaissez ? Non ? Alors commençons par une petite explication de texte !

Home Staging, c’est le truc à la mode pour mieux vendre son appart. Vous n’avez pas regardé « Maison à vendre » sur M6, présentée par Stéphane Plaza ? J’oubliais, vous n’avez pas la télé ! Donc le home staging repose sur la mise en valeur de son bien immobilier par la décoration intérieure. Autrement dit, c’est la mise en scène de son intérieur afin que les acquéreurs potentiels puissent se sentir chez eux lors de la visite.

Et virtuel ? Eh bien tout simplement au lieu d’investir 2 à 4 % du prix d’achat pour améliorer son bien, vous le faîtes vous-même grâce à un logiciel de décoration en 3D autrement appelé logiciel de modélisation 3D. Généralement gratuits, certains sont simples à utiliser.

J’ai donc tenté l’expérience avec Google Sketchup, il y a quelques semaines. Ce logiciel est certes très perfectionné, mais sa prise en main n’est vraiment pas facile. Je pense qu’il est réservé à des amateurs motivés !

Je me suis donc tournée vers la version béta de My Sketcher. Le petit dernier qui vient de sortir.

Une interface moderne et conviviale

Pour l’utiliser il suffit d’aller sur le site de mysketcher.com, de cliquer sur « lancer My Sketcher » en haut à droite, puis sur le bouton « lancer l’application ». La fenêtre ci-dessous s’ouvre alors :

1. Lancement My Sketcher

L’installation de cette bibliothèque peut être un peu longue, il ne faut pas s’inquiéter ! Ensuite, une fenêtre de bienvenue, claire et attractive, s’ouvre pour proposer 3 modes de créations :

2. Fenêtre de bienvenue

  • Création libre.
  • Création à partir de votre plan 2D.
  • Création à partir d’une forme pré-existante.

Comme j’ai un plan 2D, j’ai cliqué sur « Charger votre plan 2D ». L’écran ci-dessous apparait :

3. Ajustement du plan

Je n’ai pas compris où était la règle et je n’ai jamais réussi à l’ajuster. Je suppose que ce problème est lié au fait que la version est encore béta.

Du coup, j’ai opté pour la création libre.

Très facile de se lancer

4. Pop-up d’Aide

Je n’aime pas lire les notices (surtout quand l’utilisation me semble simple) ! Alors pour ne pas faire exception à la règle, je n’ai pas regardé la vidéo de démo proposée sur le site. Et j’ai réussi à tout bien faire comme il faut. L’application est très intuitive, les icônes sont claires, les étapes de création bien identifiables.

A chaque nouvelle étape une petite pop-up s’ouvre pour expliquer la procédure à suivre.

Une bibliothèque bien conçue

Le choix de portes, fenêtres, mobilier et revêtements, n’est pas très important mais les collections proposées sont suffisamment neutres pour pouvoir s’adapter à tout type d’habitation.

Mon appartement étape par étape

1. Je trace la structure de mon appartement

C’est vraiment très simple de traçer son plan et de cloisonner ses pièces.

5. Structure appartement

6. Plan des cloisons

Le seul bémol serait dans l’affichage des mesures qui est un peu petit. Par conséquent, il faut zoomer dessus pour vérifier que les dimensions sont correctes. Par ailleurs, lors du relâchement de la souris, la cloison a tendance à se déplacer de quelques millimètres.

2. J’ajoute mes portes et fenêtres

7. Placement des portes et fenêtres

L’ajout des ouvertures est tout aussi simple. Cliquez sur l’image pour l’agrandir et voir les différents types d’ouvertures qu’il est possible de créer.

Petite astuce : pour agrandir une ouverture, il faut bien la positionner au milieu du mur. En effet, l’agrandissement se fait par les deux extrémités, donc si un côté de votre ouverture est placé contre un mur vous ne pourrez pas l’agrandir. Il faut la déplacer pour que les deux extrémités ne soient pas bloquées. J’avoue que j’ai mis un peu de temps avant de comprendre pourquoi je n’arrivais pas à dimensionner ma baie vitrée correctement !

3. Je meuble mon appartement

8. Choix du mobilier

C’est l’étape que j’attends le plus ! En effet, à chaque fois que j’utilise un logiciel de déco, je n’arrive pas à trouver le mobilier qui me corresponde vraiment.

Et là, je ne suis pas déçue. Le choix du mobilier par rubrique, n’est certes pas très important, mais il est très bien choisi et s’adapte parfaitement à tous les intérieurs. Les meubles sont rangés par pièce : salon, chambre, cuisine, salle de bain, bureau.

Des escaliers et des éléments décoratifs sont également proposés.

De plus, la catégorie « forme » vous permet de créer vos propres meubles si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les choix proposés.

Vous pouvez ensuite appliquer les revêtements que vous souhaitez ou modifier les dimensions des meubles.

Là où j’ai un peu râlé, c’est pour l’application du revêtement à mes meubles de cuisine. En effet, il faut choisir le revêtement dans un slider. Et forcément, le mien est situé à la fin du slider. Du coup, je devais cliquer plusieurs fois sur la flèche de droite avant de pouvoir sélectionner le bon revêtement. Comme dans une cuisine, il y a quand même pas mal de meubles, j’ai dû renouveler l’opération plusieurs fois. Un peu agaçant !

5. J’applique les revêtements aux sols et aux murs.

Dernière étape, je pose le carrelage ou le parquet et je peins mes murs. Mon appartement est terminé.

9. Appartement vue de haut

10. Vue sur le salon

11. Vue salon / Cuisine

12. Chambre

Une gestion des modifications à améliorer

Déplacer ou modifier les murs et les meubles est très simple. Cependant, il manque un outil que j’utilise très souvent : l’annulation. En effet, je vais souvent trop vite dans mes manipulations et j’ai, par exemple, appliqué une nouvelle couleur au mauvais mur. Comme la commande « ctrl z », n’existe pas, j’ai dû retourner dans la bonne gamme de couleur, aller tout au bout du slider et ré-appliquer la couleur appropriée. Ce genre d’opération à le don de m’irriter.

Par ailleurs, lorsqu’on ouvre un projet déjà existant, il faut obligatoirement entrer dans un des 3 modes de création (image 2) pour que l »icône d’ouverture fonctionne.

L’erreur à ne pas commettre (et que j’ai bien sûr commise !) : confondre l’icône d’enregistrement avec celle d’ouverture du fichier. J’ai voulu ouvrir mon projet. J’ai donc été dans le mode de création libre pour pouvoir accéder à l’icône d’ouverture d’un projet existant. En allant trop vite j’ai cliqué sur l’icône de sauvegarde. Une fenêtre s’ouvre alors pour nommer le nouveau fichier. Comme je pensais être dans le processus d’ouverture, j’ai été cherché mon projet, j’ai cliqué dessus pour l’ouvrir. Ce n’est qu’en voyant le message « sauvegarde terminée » que j’ai compris l’énorme bourde que je venais de commettre ! J’avais écrasé toute la modélisation de mon appartement et je l’avais remplacée par un document vierge. C’est également à ce moment que j’ai compris à quoi servait le message « Le document XYZ existe déjà, êtes-vous sûr de vouloir le remplacer » !

Dernière chose, une fois My Sketcher fermé, il n’est plus possible de le rouvrir. Il faut arrêter manuellement un exe Java dans le gestionnaire des tâches. Il est ensuite possible de relancer My Sketcher. C’est un peu contrariant.

Exportation/importation

Il est possible de prendre des photos de son logement. Aucune autre exportation est possible.

Quant à l’importation, je n’ai pas réussi à importer mon plan 2D, donc je ne sais pas quel type d’importation est possible.

Mon verdict

J’ai été ravie de l’utilisation de ce logiciel 3D. La modélisation de son intérieur est rendue accessible à tous ! Le résultat est parfait pour un objectif de home staging virtuel.

Ceci dit, je pense qu’un décorateur reste plus qualifié que moi pour faire ce travail. L’intérêt de ce type de logiciel est justement de pouvoir faire appel à un pro à moindre coût. Vous faites vous-même la modélisation de la structure de votre logement, puis vous l’envoyez à un pro pour qu’il le décore virtuellement. Ce travail vous coûtera beaucoup moins cher que si le décorateur devait se déplacer chez vous pour réaliser les travaux.

Temps passé pour faire mon appartement : 1 heure.

J’ai aimé :

  • l’ergonomie du logiciel,
  • la simplicité d’utilisation,
  • les bibliothèques de couleurs et de mobilier.

J’ai été déçue par :

  • l’absence de la commande annulation,
  • la sélection des revêtements et couleurs dans le slider.

A revoir d’urgence : la gestion de l’ouverture et fermeture du logiciel.

Idéal pour : projeter un aménagement ou décoration de son intérieur.

La 3D au service du home staging virtuel, 3.6 out of 5 based on 5 ratings

19oct

Autres articles

Les principes de base pour installation électrique sécurisée

Irene

Fauteuils et canapés design à prix canon !

Irene

Les revêtements de sol

Irene

Produire de l’énergie en toiture

Irene

La peinture pour salle de bains

Irene

Créer une veranda

Irene